Christian Kruppa – Le Madoff allemand

Probablement une des plus grosses fraudes financières de l’histoire allemande. Des milliers d’investisseurs ont fait confiance à Malte Hartwieg et Christian Kruppa avec leurs épargnes. Tout a disparu.

Cela fait plus d’un an que les investisseurs et leurs avocats cherchent la moindre trace de leur investissement dans les fonds NCI New Capital Invest et Selfmade Capital. Leurs recherches ont été vaines. Au moins 150 millions d’euros ont disparus. Le procureur de Munich a lancé une enquête préliminaire. Malte Hartwieg, entre autre le fondateur des deux fonds en question, met la faute sur son gestionnaire de placements Kruppa. Christian Kruppa, qui vit entre Dubaï et la Floride, n’était pas joignable pour commenter l’information.

Fondée en mai 2008, la société Selfmade Capital a vendu des investissements aux Emirats Arabes Unis et en Asie à de riches investisseurs. Ne recevant aucun paiement suite à leur placement, des milliers d’investisseurs ont engagé des avocats pour prendre l’affaire en main et trouver la trace de leur capital. Le cabinet d’avocats munichois Lachmair und Kollegen n’a trouvé aucune preuve plausible que les multiples sociétés de Kruppa opérant au Moyen Orient ont versé l’argent des investisseurs dans les projets supposément ciblés par le fond (raffineries d’argent et d’or, fabrique de ciment, etc.).

Aucune preuve, non plus, n’a été trouvée confirmant les supposés investissements de NCI New Capital aux Etats Unis. Hartwieg etChristian Kruppa, au travers de sociétés et fonds douteux, auraient supposément investi, entre autre, dans des actions sur le marché du pétrole et du gaz. Au lieu d’avoir trouvé des preuves de ces investissements, les avocats ont identifié des connexions à la société Khan Investment Ltd qui, comme toutes les sociétés moyen-orientales, sont détenues par Christian Kruppa.

D’après multiples parutions dans la presse allemande, Hertwieg et Kruppa se seraient rencontré pendant les années 2005 à 2008, par le biais de fonds basés à Dubaï appartenant à la société Trend Capital. Hartwieg était alors l’un des vendeurs vedettes et Kruppa faisait également partie de la force de vente avant de quitter la société suite à un désaccord violent avec le CEO Frank Simon. Pendant ce temps, Trend Capital est en faillite et Simon a été placé en détention préventive pendant une enquête lancée suite à de fortes suspicions de détournement de fonds et falsification de documents. Il aurait utilisé deux fonds basés à Dubaï pour une escroquerie de plus de 50 millions d’euros touchant 2 900 investisseurs.

L’histoire se répète-elle?

Sources d’information concernant Christian Kruppa :

anwalt.de – information sur l’escroquerie de Hartwieg et Kruppa

versicherungsbote.de – Le procureur ouvre une enquête

ra-lachmair.de – Plus de détails sur  Christian Kruppa

investigativ.welt.de – Ce que Hartwieg a promis et ce que lui et Kruppa ont délivré

Comments are closed.